Dans Soins de santé au Lux

Comment réduire les risques de faire un AVC ?

L’accident vasculaire cérébral (AVC) touche en moyenne 62 000 personnes par année au Canada constituant, après le cancer, la deuxième cause de décès. Les médecins croient que 80 % des accidents vasculaires cérébraux ou des récidives pourraient être évités simplement en ayant une meilleure hygiène de vie et en dormant mieux. L’équipe médicale de la résidence Lux Gouverneur a constitué une liste de conseils pour diminuer les risques d’AVC :

 

1) Faire un bilan rapide de sa santé

Faire un bilan de santé permet d’identifier si une personne est plus à risque de faire un AVC. Par exemple, quelqu’un souffrant déjà des maladies suivantes sera plus à risque :

  • fibrillation auriculaire
  • diabète
  • hypertension artérielle
  • haut taux de cholestérol
  • antécédents d’AVC ou d’AIT (« mini AVC »)

Lorsqu’une personne souffre de l’une d’entre elles, il est conseillé de consulter un médecin afin de discuter des risques d’AVC et des changements à apporter à son hygiène de vie. Certains petits changements auront, à court et à long terme, un gros impact sur la santé.

Par exemple, une façon de modérer l’hypertension artérielle est de diminuer sa consommation de sel au quotidien. Il est important de prêter une attention particulière au cholestérol, en étant vigilant quant à sa consommation de gras (viandes, fromages, etc.).

 

2) Adopter une alimentation saine

En adoptant des choix alimentaires plus sains, comme acheter du pain de grains entiers sans sucre ajouté, plutôt que du pain blanc, il est possible de diminuer les risques d’AVC.

La consommation d’alcool est un facteur très important. Pour les femmes, il est suggéré de consommer un maximum de deux consommations par jour, et de ne pas excéder dix consommations par semaine. Pour les hommes, trois consommations par jour sont suggérées, et 15 par semaine représentent un maximum.

Il est important de consommer une bonne quantité de fibres, ainsi qu’une quantité suffisante de protéines (viandes maigres et poissons) et de fruits et de légumes. Il est recommandé de manger cinq fruits et légumes par jour : cela permet de diminuer le risque d’athérome (dépôt par accumulation de différents éléments -graisse, sang, tissu fibreux, dépôt calcaire– sur une partie de la paroi interne d’une artère). Une carence en vitamine C est considérée comme nouveau facteur de risque d’AVC, au même titre que l’hypertension, la consommation d’alcool et le surpoids.

Les boissons gazeuses sont aussi à proscrire, ou du moins à diminuer.

 

3) Rester actifs !

Prévoir des activités physiques dans sa routine quotidienne permet de rester actif. Cela peut être de petits gestes simples tels que prendre les escaliers plutôt que l’ascenseur ou de descendre de l’autobus un arrêt avant sa destination. L’idée est d’accélérer son rythme cardiaque et d’être un peu essoufflé.

À la résidence Lux Gouverneur, un programme varié d’activités sportives est mis en place pour les résidents ! Aquaforme, club de marche, golf virtuel, gym sur place : il est possible de vous remettre en forme et de bouger chaque jour si vous le souhaitez, pour une retraite active et en santé !

 

4) Cesser de fumer

Les personnes qui fument ont près de deux fois plus de chances de subir un AVC. La fumée secondaire augmente également les risques.

Un AVC sur quatre est directement lié au tabac : celui-ci rend les artères plus perméables et augmente la facilité des plaquettes à former des caillots dans le sang. Il existe plusieurs ressources disponibles pour arrêter de fumer.

 

5) Gérer son stress

Un niveau de stress élevé peut augmenter les risques de faire un AVC. Une façon de réduire son stress est en commençant par identifier la principale cause de stress dans sa vie et tenter de trouver une manière de l’amoindrir.

À la résidence de retraite LUX Gouverneur, plusieurs aires de repos et de détente sont disponibles, en plus d’un spa sur place comprenant un bain à remous, un sauna, une salle de massothérapie, et bien plus !

 

6) Dormir plus

Les troubles du sommeil multiplieraient par quatre les risques d’accidents cardio-vasculaires cérébraux (AVC). Mal dormir serait aussi néfaste pour la santé cardiaque que le tabagisme, une mauvaise alimentation ou la sédentarité.

Pour la plupart des gens, il est nécessaire de dormir au moins 7 à 8 heures par nuit. Pour les personnes souffrant d’insomnie, il est important d’en discuter avec son médecin, et de lire notre article sur l’insomnie.

 

Pour en savoir plus sur l’AVC (causes, préventions et traitements), consultez les liens suivants :

 

Il est primordial de maintenir un bon équilibre entre une saine alimentation, un mode de vie actif et une meilleure gestion du stress. C’est la clé pour un cœur en santé !

Articles récents

Start typing and press Enter to search